28 ans en affaires

une banque d'informations pour répondre

à vos questions

Cheerful personnes âgées
Ressource intermédiaire

ARHIQ

Programmmes et services pour aînés
Programmmes et Services

Gouvernement du Québec

Jeunes et vieux
Soutien à Domicile

CISSS

Infirmière Prise de notes
Soins Palliatifs

Gouvernement du Québec

ACTIVITÉS PHYSIQUE CHEZ LES AÎNÉS

Le maintien de l'activité physique pour les résidents plus âgés dans les foyers de soins maximise leur santé et leur bien-être physique et mental, leur indépendance, leur dignité et leur qualité de vie.

 

En vieillissant, notre corps prend un peu plus de temps à se réparer, mais une activité physique modérée est bonne pour les personnes de tous âges et de tous niveaux. En fait, pour la plupart des gens, les avantages de faire de l'exercice régulièrement l'emportent largement sur les risques. Même les personnes âgées atteintes de maladies chroniques peuvent trouver des moyens de s'entraîner en toute sécurité.

 

De nombreuses conditions médicales peuvent être améliorées par l'exercice physique, notamment la maladie d'Alzheimer, d'autres formes de démence, les maladies cardiaques, le diabète, la constipation et l'hypertension artérielle.

La thérapie principale

CURATEUR PUBLIQUE

Si une personne ne peut plus prendre soin de lui-même et administrer ses biens, il peut être déclaré inapte par le tribunal. Lorsqu’aucun proche n’est en mesure de le représenter, le Curateur public peut agir à ce titre.

Le Curateur public est une personne nommée par le gouvernement du Québec. Cette personne devient tuteur ou curateur et a entre autres comme fonction de protéger les droits et les biens des adultes inaptes. Son mandat est d’une durée de cinq ans. Il est nommé en dernier recours et doit d’ailleurs tenter de trouver un proche de l’adulte inapte qui pourra agir à titre de tuteur ou de curateur à sa place.

 

Le Curateur public s’occupe de:

  • faire l’inventaire des biens de la personne inapte;

  • percevoir les allocations ou les indemnités auxquelles la personne a droit;

  • payer ses frais d’hébergement et ses dépenses;

  • conserver et entretenir ses immeubles;

  • gérer son argent et ses placements;

  • préparer ses déclarations de revenus;

  • gérer les contrats signés avant la nomination du Curateur.

Les personnes âgées Socialiser

CONTRER L'ABUS ET L'EXPLOITATION

Les personnes les plus vulnérables peuvent plus facilement être victimes de comportements malveillants. C’est pourquoi la loi prévoit des protections, notamment pour les personnes aînées, contre ces comportements.

Si je suis victime d’exploitation, ou si je connais une personne victime d’exploitation, que puis-je faire?

Il y a différents endroits où vous pouvez vous adresser:

  • Vous pouvez aussi appeler la Ligne Aide Abus Aînés, une ligne d’écoute et de référence bilingue et confidentielle pour les personnes âgées victimes d’exploitation, d’abus ou de négligence et les membres de leurs familles, leurs amis, leurs voisins et le grand public. Appelez le 1-888-489-2287 ou le 514-489-2287 pour la région de Montréal.

  • Vous pouvez aussi communiquer avec votre CLSC local. Consultez votre annuaire téléphonique pour trouver le CLSC de votre région.

personne âgée

Directives médicales anticipées

Les «directives médicales anticipées» vous permettent de dire à l’avance que vous acceptez ou que vous refusez certains soins de santé. Le personnel médical doit consulter ce document et respecter vos volontés, si vous n’êtes plus en mesure de les exprimer. 

Les directives médicales anticipées s’appliquent lorsque la personne qui les a faites est inapte à consentir à des soins et qu'elle est dans l'une des situations suivantes:

  1. La personne souffre d’une condition médicale grave et incurable et est en fin de vie et;

  2. Elle est dans le coma (ou est inconsciente de façon permanente), et il n’y a aucune chance qu’elle reprenne conscience et retrouve ses capacités mentales;

  3. Elle est atteinte d’une démence qui affecte gravement ses capacités mentales et aucune amélioration de son état n’est possible (elle souffre de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé, par exemple).

 On peut indiquer si on accepte ou refuse certains soins. Ces soins sont: 

  1. La réanimation cardio-respiratoire (manœuvres afin de redémarrer les fonctions du cœur et la respiration d’une personne. Le bouche-à-bouche, par exemple);

  2. La ventilation assistée par un respirateur (appareil respirant à la place d’une personne devenue incapable de le faire par elle-même);

  3. La dialyse (machine qui nettoie le sang quand les reins ne sont plus en état de le faire);

  4. L’alimentation et l’hydratation forcée (alimenter ou hydrater une personne contre son gré);

  5. L’alimentation et l’hydratation artificielles (alimenter ou hydrater une personne qui ne peut le faire seule).

Médecin et patient